myel ~anachronism

version 8

Si tu savais jusqu’où tu m’emmènes

Je tombe complètement accro(chée) de lui. Pas envie qu’il me rattrape tellement, la sensation de chute est doucement excitante. Juste envie de savoir si, s’il trébuche aussi fort.

Mais j’ai peur qu’il ne voie à quelle vitesse, je dégringole. Qu’il sache qu’il m’intimide. Qu’il me papillonne. Que la distance me semble immense et donne l’impression de ne pas savoir le tenir. De m’accrocher, l’accrocher à moi, (le) glisser, trébucher.

Je ne sais pas combien de temps le manque, peut nourrir une relation, avant de retourner sa veste et de la grignoter. Je ne sais pas combien de temps avant de devenir, une schizophrène parililloise. A rêver la semaine des rêves des fins de semaines. Avec des mots griffonnés pour nous relier.

 

[note : section profil à jour]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments are closed.